EGLISE EVANGELIQUE LUTHERIENNE PAROISSE DE LA TRINITE

"L'homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu"

Matthieu 4 : 4

          

La BIBLE

Pour avoir accès à l'intégralité du texte de la Bible, cliquez sur le lien en bas de page ("La Bible sur internet") ou contactez-nous (voir la page "Contact"). Nous vous ferons parvenir une Bible.

 Introduction.

 Faisons d'avantage connaissance avec la Bible.

   Comment lire la Bible ?

   Par où aborder la lecture de la Bible ?

   Ce que la Bible veut nous apporter.

   Qu'est-ce qui prouve que la Bible est la parole de Dieu ?

 INTRODUCTION 


La Bible est un livre merveilleux. Pour s'en rendre compte, il faut la lire, de même qu'il faut déguster un fruit pour se rendre compte qu'il est délicieux. La Bible est la Parole de Dieu. Dieu lui-même nous y parle et se porte garant de ce qui y est écrit. 
Dieu nous parle. Bien évidemment, il nous parle avec nos mots, pour que nous puissions le comprendre. Mais bien que Dieu s'adresse à nous en "langage humain", on n'en reconnaît pas moins sa voix.

Pourquoi Dieu veut-il nous parler? Tout simplement parce qu'il a des choses très importantes à nous dire. Il veut nous dire qui il est. Il y a en effet tant de fausses idées sur Dieu. Or, connaître Dieu est source de bonheur, de vie et de salut. Nous ne pouvons pas le rencontrer. Il est descendu vers nous, s'est fait proche de nous, par sa Parole.

En somme, dans la Bible, il faut voir le Livre dans lequel Dieu nous parle lui-même de lui-même. C'était indispensable, car personne ne peut parvenir à le connaître par l'intelligence, la réflexion ou la philosophie. L'homme est tout juste capable d'imaginer un dieu... à l'image de l'homme, de l'homme pécheur de surcroît.

Pensez à la mythologie romaine ou au Panthéon grec. Les dieux y ont tous une forme humaine. Ils vivent comme des humains. Ils sont simplement plus puissants que les hommes dont ils régissent le destin. Mais ils ont les mêmes travers et les mêmes vices que les hommes. Ces dieux ne sont qu'une projection de l'homme.

Or, la mythologie païenne n'est qu'une illustration d'une vérité générale: Chaque fois que l'homme cherche à connaître Dieu ou à le définir, indépendamment du Livre dans lequel il se révèle et nous parle de lui, l'homme ne peut que se forger un dieu à l'image de l'homme, en somme un dieu décevant.

Un dieu imaginaire ou imaginé par l'homme n'est d'aucune utilité. Bien au contraire, il projette une lumière très défavorable sur Dieu, le vrai.

Mais que nous dit Dieu de lui-même dans la Bible qu'on appelle aussi les Ecritures ? Il s'y révèle d'une part comme le Dieu saint. A cause de sa sainteté il est obligé de rejeter tout ce qui est impur. Il est donc vrai que Dieu est un Dieu de colère envers le mal. D'autre part, il se révèle aussi comme un Dieu d'amour (Jean 3:16). Et parce qu'il est amour, il veut pour l'homme un bonheur infiniment grand et éternel.

Ainsi la Bible révèle que Dieu, par amour, a envoyé son Fils unique dans le monde. C'est Jésus, vrai Dieu et vrai homme. Pour sauver le monde, il s'est sacrifié sur la croix.

Mais il est ressuscité le troisième jour, si bien que maintenant il est vivant. Et toujours par amour, Dieu offre le pardon et la vie gratuitement à tous ceux qui se confient en Jésus comme en leur Sauveur et qui s'en remettent pleinement à sa grâce. C'est ce qu'on appelle la foi.

Voilà en quelques mots la raison pour laquelle Dieu a donné la Bible, pourquoi il a tenu à nous parler, et quelles sont, en résumé, les vérités fondamentales qu'il veut nous enseigner. D'ailleurs, tout le contenu des Ecritures se trouve admirablement résumé dans ce verset de l'Evangile de Jean "Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui, ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle"(Jean 3 : 16).

La Bible tout entière n'est, en somme, que le développement détaillé de cette vérité fondamentale.

[haut de page] 

 

FAISONS DAVANTAGE CONNAISSANCE AVEC LA BIBLE 

La Bible est composée de deux grandes parties, de longueur d'ailleurs très inégales :

-Les trois premiers quarts, environ, sont constitués par l'ANCIEN TESTAMENT qui commence par la Genèse.

 -Le dernier quart constitue le NOUVEAU TESTAMENT, qui commence avec l'Evangile de Matthieu.

L'ANCIEN TESTAMENT comprend les Ecritures que Dieu a confiées, au fil des siècles, un livre apres l'autre (il y en a 39), au peuple d'Israël. La langue de l'Ancien Testament est l'hébreu, à quelques exceptions près. L'Ancien Testament contient :

a) - des livres historiques, avec en particulier le récit de la Création, les origines de l'humanité et l'histoire du peuple d'Israël.

 b) - des livres poétiques, et notamment les psaumes qui sont d'admirables prières;

c) - des livres prophétiques, c'est-à-dire écrit par des prophètes, à qui Dieu a révélé d'avance, par son Saint-Esprit, qu'un jour viendrait le Sauveur du monde, appelé Messie dans l'Ancien Testament. Comme les croyants, maintenant, tournent leurs regards vers la croix de Jésus, les croyants d'Israël regardaient en avant et attendaient par avance les bénédictions promises. D'ailleurs, le Sauveur est déjà annoncé avec beaucoup de détails dans l'Ancien Testament, précisément par les prophètes. Lisez par exemple le Psaume 22 ou Esaïe 53. On croirait se tenir sous la croix. Et nous sommes respectivement à 1000 et 700 ans avant la venue de Jésus.

Le NOUVEAU TESTAMENT comprend les écrits des Evangélistes et des apôtres, autrement dit, principalement les quatre Evangiles et les Epîtres (27 livres au total). Le Nouveau Testament a été écrit en grec, la langue qui était partout parlée dans le pourtour de la Méditerranée à cette époque.

a) - Les quatre Evangiles sont le quadruple témoignage de la vie Jésus. Ils commencent généralement avec sa naissance et s'achèvent par le récit de sa mort, de sa résurrection et de son ascension.

b) - Le livre des Actes prolonge les évangiles en relatant la Pentecôte et le travail missionnaire accompli par les apôtres pour répandre partout l'Evangile.

c) - Les Epîtres sont des lettres, mais à contenu religieux, destinées à l'enseignement et à l'édification spirituelle. Les destinataires en sont principalement des Eglises fondées par les apôtres.

d) - L'Apocalypse, livre éminemment symbolique, achève la Bible. Il demeure incompréhensible pour qui n'a pas assimilé les vérités de base enseignées notamment par les Evangiles. On ne commencera donc pas la lecture par là, c'est-à-dire par la fin. 

[haut de page]

 

COMMENT LIRE LA BIBLE ? 

Dans la Bible, ce ne sont pas simplement les prophètes, les apôtres ou les évangélistes qui parlent, mais c'est Dieu lui-même qui s'exprime par leur bouche. C'est  dire si ce livre étonnant, à cause de son auteur exceptionnel, doit être abordé d'une manière particulière.

Il ne faut donc pas vouloir le lire comme un roman, c'est-à-dire à toute vitesse ou superficiellement. La lecture de la Bible exige tout d'abord du temps, non seulement parce qu'elle est volumineuse, mais aussi parce qu'il faut assimiler progressivement, pour ne pas dire lentement, les vérités qu'elle renferme.

 Lire la Bible, c'est aller à l'école de Dieu. Et nous avons vraiment tout à apprendre. Non pas seulement de simples notions d'histoire ou de géographie, mais des vérités nouvelles qui concernent notre bonheur véritable. Cette lecture peut paraître scolaire et fastidieuse.

 Mais précisons un point capital : la foi ne naît pas de la quantité de pages lues ni de l'aptitude intellectuelle à retenir les principaux passages. La foi peut naître de la lecture d'une seule page, voire d'un seul verset. Cependant, elle ne peut grandir et s'affermir que par l'étude regulière de la Bible. Elle a besoin d'être nourrie et entretenue. Le but de la Bible n'est donc pas simplement de nous faire "savoir" des vérités, mais de créer quelque chose d'important : la foi.

 En effet, il ne s'agit pas seulement de savoir que Jésus est mort et ressuscité, mais surtout de le croire, par la puissance du Saint-Esprit, croire que Jésus est désormais vivant et présent, tout près de nous. Jésus vivant doit vivre en nous.

Et comment sait-on que la foi a pris naissance ? Quand on désire être sauvé par Jésus et qu'on accueille avec respect son enseignement.

 Donc, comment lire sa Bible ? Faire une lecture sans précipitation, régulière, si possible quotidienne. Il faut s'arrêter, réfléchir, assimiler, savoir revenir en arrière. Il faut surtout apprendre à écouter. D'emblée, la Bible se présente comme la Parole de Dieu. D'emblée, elle s'impose comme telle, à qui ne l'aborde pas avec un a priori négatif ou une critique de mauvaise foi.

Quand je lis la Bible, c'est Dieu qui est le maître, et c'est moi l'élève. Et non le contraire. C'est vrai, la Bible surprend et souvent même choque la raison, car elle se situe à l'opposé de beaucoup de nos conceptions. Mais c'est que Dieu, le Dieu d'amour, l'Eternel, le Tout-puissant est surprenant. Sa Parole l'est pareillement.

Car Dieu nous parle pour nous révéler des vérités inconnues de l'homme, et donc surprenantes! Ensuite, il faut absolument s'interdire d'y introduire nos idées, ou d'y chercher des affirmations qui n'y sont pas. Il faut garder à l'esprit ce principe fondamental, à savoir que la Bible s'interprète elle-même. Cela signifie d'une part qu'il faut tout simplement croire ce qu'elle dit et, d'autre part, s'il y a des passages difficiles, les interpréter à la lumière des passages faciles.

Beaucoup de passages sont faciles à comprendre à première lecture, même s'il reste toujours nécessaire de les approcher par des lectures successives. Mais la vérité fondamentale que Jésus est le Sauveur du monde, est affirmée en termes très simples. Il y a cependant des passages difficiles pour qui les aborde pour la première fois, mais qu'une lecture régulière, donc comparative, viendra éclairer.

 Et puis, il y a les passages difficiles. Dans ce cas tout particulièrement s'applique le principe élémentaire que les passages clairs et simples doivent fournir la clé des passages plus difficiles. Souvent on fait le contraire. Alors on force le sens d'un passage en y introduisant une notion fausse ou étrangère.

Par un tel procédé, on fait dire à la Bible tout ce qu'on veut, et à la limite, l'exact contraire de ce qu'elle affirme. 

[haut de page]

 


PAR OÙ ABORDER LA LECTURE DE LA BIBLE ? 

De préférence, commencez par un Evangile, la compréhension des Evangiles étant relativement aisée pour un débutant. Ils relatent la vie et l'oeuvre de Jésus et attestent clairement la vérité que tout homme qui se repent et qui croit en Jésus sera sauvé.

Mais très vite il faudra aussi aborder l'Ancien Testament par la Genèse et l'Exode. Sinon on ne comprendra rien aux passages qui font par exemple allusion aux Patriarches ou à Moïse, ou aux constantes références à l'Ancien Testament.

 N'ayez pas peur non plus de souligner les passages qui vous semblent importants, qui vous interpellent, qui vous apportent un réconfort particulier. 

[haut de page] 


CE QUE LA BIBLE VEUT NOUS APPORTER 

La Bible apporte bonheur, joie et espérance par l'annonce de la Bonne Nouvelle du pardon en Jésus, et ouvre ainsi des perspectives rassurantes pour l'avenir, y compris l'avenir lointain.

Elle est la seule à apporter une vraie réponse à de vraies questions concernant Dieu, le destin, le mal, la souffrance, la mort.

-Dieu : Nous l'avons dit au début, dans la Bible Dieu affirme son existence éternelle, sa puissance, sa perfection, aussi sa sainteté et sa colère envers le péché. Mais Dieu est aussi un Dieu qui aime, qui, par amour pour le monde, a sacrifié son Fils pour que l'humanité ait un Sauveur, Dieu est un seul Dieu, mais trois personnes : le Père, le Fils et le Saint-Esprit.

 - L'homme : il est analysé sans complaisance, analyse qui n'est guère flatteuse pour lui. La Bible dit que l'homme est corrompu de nature, hostile à Dieu, dépourvu d'amour envers le prochain. A cet homme perdu Dieu offre le salut.

- La mort : triste sujet, mais remarquez que ce n'est pas en l'ignorant qu'on résoudra le problème qui, de toute façon hante quelque part notre conscient ou inconscient. Il faut oser aborder la question, d'autant qu'elle est résolue en Jésus dont la Bible dit qu'il a vaincu la mort et que ceux qui croient en lui vivront éternellement.

L'Ecriture affirme la vie dans l'au-delà ; elle affirme même la résurrection des corps et en particulier la résurrection pour une vie nouvelle au paradis. Tout cela a l'air si incroyable! Cela semble trop beau ou trop simple pour être vrai...

C'est pourtant cela que la Bible affirme clairement et à de nombreuses reprises. Et surtout elle possède aussi le pouvoir de convaincre, par le Saint-Esprit, ceux qui la lisent.

 Voilà comment l'Evangile change la vie, non qu'il transforme ce monde en un paradis, mais il offre mieux que cela : le bonheur dans l'éternité. Mais dès maintenant il remplit le coeur de la joyeuse certitude que Dieu aime, chasse l'angoisse du coeur, apaise la conscience tourmentée, fait cesser les interrogations déprimantes sur le sens de la vie, remplit le vide de l'âme.

L'Evangile donne du courage à celui qui est déprimé, montre le chemin à celui qui est dans l'impasse, parvient à délivrer celui qui est prisonnier du mal ou de tel ou tel vice particulier, car en tout cela c'est Dieu qui agit.

La Bible ne promet donc pas seulement le bonheur éternel. Mais tout de suite, pour celui qui accepte le pardon, elle apporte un grand soulagement, une vraie liberté. Jésus est vivant, et celui qui croit en lui est rempli de sa vie et bénéficie de son aide et de son soutien, si indispensables dans les moments durs de la vie.

 Sans compter que le croyant a la merveilleuse ressource de la prière. 

[haut de page]

 

QU'EST-CE QUI PROUVE QUE LA BIBLE EST LA PAROLE DE DIEU ? 

Il n'existe aucune preuve rationnelle ou scientifique. Et ce n'est pas la peine. La Bible a ses propres arguments. Elle porte en elle-même le pouvoir de convaincre qu'elle est la vérité. On peut exprimer cela ainsi : quand Dieu parle, cela s'entend... voilà la preuve.

Ceci dit, on peut quand même souligner quelques caractéristiques remarquables qui attestent l'origine divine de la Bible.

 - Tout d'abord son unité. Soixante-six livres différents, dont la rédaction s'est étendue sur plus d'un millénaire, et pourtant, un seul message centré sur Jésus crucifié, annoncé comme le Messie dans l'Ancien Testament, et appelé le Christ dans le Nouveau.

- Puis il y a ce message vraiment spécifique de la grâce de Dieu en Jésus-Christ. Toutes les religions du monde exigent de l'homme paiement, sacrifices, mérites, efforts pour obtenir le pardon. Mais Dieu, dans son amour, sachant très bien que l'homme ne peut obtenir le salut de lui-même, le lui offre gratuitement. Ce message de la grâce divine, partout attesté dans les Ecritures, est très surprenant. Normalement tout se paye, tout se mérite, tout s'achète en ce bas monde. Rien n'est gratuit. Il n'est donc pas logique que Dieu ne fasse pas payer un si grand bienfait.

Et pourtant ! C'est aussi pour cela que les gens ont parfois le plus grand mal à croire en la grâce de Dieu en Jésus-Christ. En tous cas, cette notion de grâce, ce ne sont pas les hommes qui pourraient l'avoir inventée.

- Il faut aussi remarquer la parfaite concordance entre l'Ancien et le Nouveau Testament. Longtemps avant la naissance de Jésus, Dieu, par l'intermédiaire des prophètes, avait annoncé un Sauveur. Ce Sauveur est décrit avec beaucoup de précision dans l'Ancien Testament. Il naîtra à Bethléhem, sera à la fois Dieu et homme.

Lisez par exemple le psaume 22 (env 1000 ans av JC), il y a là jusqu'au détail du partage des vêtements du Christ en croix!

 Le Nouveau Testament, par contre, c'est l'accomplissement précis de toutes les prophéties. Ici, tout arrive exactement comme c'était écrit! Cette concordance parfaite n'est pas le fait du hasard.

- On peut aussi mentionner la morale parfaite que développe la Bible, bien qu'elle ne soit pas d'abord un livre de morale.

 - On peut souligner aussi la puissance divine de l'Evangile qui effectue une profonde transformation de la vie du croyant qui accepte l'annonce du pardon avec une foi sincère. C'est facile à vérifier. La vie de celui qui se confie à Christ change complètement. Et le changement est parfois impressionnant. La vie devient plus riche, plus harmonieuse. Le croyant fuit le mal, pratique le bien, dans le respect de Dieu et l'amour du prochain.

- Enfin, soulignons encore le miracle de la pérennité de la Bible. Combien de fois n'a-t-on pas essayé de la détruire, de la brûler, d'en interdire la lecture! Combien de chrétiens ont été persécutés parce qu'ils en diffusaient le message? Combien d'erreurs, semblables à d'innombrables toiles d'araignée ont été tissées autour de la Bible, et le sont encore, pour tenter d'en voiler le message. Et pourtant, elle est toujours là, toujours diffusée, toujours lue.

L'Ecriture ne peut être anéantie, a dit Jésus. Constatons que cela est vrai.

Que Dieu vous bénisse abondamment par la lecture régulière de la Sainte Bible!

avec l'aimable autorisation du pasteur Frédéric BOHY

LA BIBLE SUR INTERNET

[haut de page]

|Accueil|Qui sommes-nous|Pourquoi Luthérienne|La paroisse|

La foi chrétienne|Ce que nous proposons|

Le message du pasteur|Plan des cultes|Vie paroissiale|Agenda|

A votre disposition|Pour votre édification|Contact|Liens|

Plan d'accès|Contacter le webmestre|